CANDIDAT POUR UNE THÉRAPIE ALPHA CIBLÉE : FIN DU RECRUTEMENT POUR L’ÉTUDE SUR LE CANCER DE LA VESSIE

CANDIDAT POUR UNE THÉRAPIE ALPHA CIBLÉE : FIN DU RECRUTEMENT POUR L’ÉTUDE SUR LE CANCER DE LA VESSIE

Telix (Melbourne, Australie) et la société nantaise ATONCO S.A.S. (‘ATONCO’) ont annoncé aujourd’hui que le dernier patient a été traité dans le cadre d’une étude de phase I de TLX250-CDx chez des patients atteints de cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire (NMIBC) à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO) à St Herblain, en France.

L’objectif de « PERTINENCE » (NCT04897763), une étude ouverte de preuve de concept dirigée par un investigateur, qui a atteint l’objectif de recrutement de six patients, est d’évaluer la sécurité, la biodistribution et les propriétés de dosage de TLX250-CDx ⁸⁹Zr-DFO-girentuximab) administré directement dans la vessie chez des patients atteints de NMIBC et d’établir le CAIX comme une cible thérapeutique potentielle dans cette maladie. Si l’essai s’avère concluant, la prochaine étape consistera à entamer des études thérapeutiques avec l’astate-211 (²¹¹ At) pour une thérapie alpha ciblée (TAT). Cela s’inscrit dans la stratégie de Telix visant à la fois à développer des thérapies alpha et à élargir les indications potentielles du girentuximab radiomarqué (TLX250), qui cible l’anhydrase carbonique IX (CAIX), une protéine de surface cellulaire fortement exprimée dans plusieurs cancers humains, notamment les cancers du rein, de la vessie, du poumon et de l’œsophage.

Les émetteurs alpha tels que ²¹¹At ont la capacité de délivrer de très grandes quantités d’énergie aux tissus cancéreux, tandis que la faible longueur du trajet peut réduire le risque d’endommager les cellules saines environnantes, augmentant ainsi la sélectivité et la puissance de la radiothérapie. Les émetteurs alpha peuvent être complémentaires des émetteurs bêta à différents stades de la maladie.

Le TLX250 marqué au lutétium  (177Lu-DOTA-girentuximab) est actuellement évalué dans le carcinome rénal à cellules claires (ccRCC) dans le cadre d’études thérapeutiques de phase II en association avec des inhibiteurs de points de contrôle (STARLITE 1 et 2), et l’étude pivot de phase III en imagerie (ZIRCON) de la société sur le TLX250-CDx (⁸⁹ Zr-DFO-girentuximab), également dans le ccRCC, a récemment terminé le recrutement.

L’investigatrice principale de l’étude PERTINENCE, parrainée par l’ICO, le Dr Caroline Rousseau, a déclaré : « Nous sommes heureux d’avoir terminé avec succès le recrutement dans cette étude de preuve de concept, qui, nous l’espérons, améliorera notre compréhension des propriétés d’imagerie de TLX250-CDx dans le NMIBC et ouvrira la voie à l’étude du girentuximab marqué à l’astate-211 comme thérapie alpha ciblée. »

Le Dr Colin Hayward, directeur médical de Telix, a ajouté :  » Nous souhaitons féliciter le Dr Caroline Rousseau et son équipe clinique de l’ICO pour avoir recruté cet essai plus tôt que prévu, et exprimer notre gratitude à tous les participants à l’étude pour leur engagement dans l’exploration d’options de traitement innovantes pour les patients vivant avec le NMIBC. Sous réserve de résultats positifs, nous attendons avec impatience qu’Atonco passe aux études thérapeutiques avec l’astate-211 et explore la thérapie alpha ciblée dans le cancer de la vessie, dans le cadre de la volonté de Telix et d’Atonco d’établir un leadership en oncologie urologique. »

À propos de Telix Pharmaceuticals Limited

Telix Pharmaceuticals Limited est une société biopharmaceutique australienne en phase clinique qui se concentre sur le développement de produits diagnostiques et thérapeutiques utilisant la radiothérapie moléculaire ciblée (MTR). La société a son siège social à Melbourne et des bureaux internationaux à Bruxelles (UE), Kyoto (JP) et Indianapolis (US). Telix développe un portefeuille de produits oncologiques en phase clinique qui répondent à d’importants besoins médicaux non satisfaits dans le cancer de la prostate, du rein et du cerveau (glioblastome). Telix est cotée à l’Australian Securities Exchange (ASX : TLX).

Pour plus d’informations, consultez le site www.telixpharma.com

À propos de L’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO)

L’ICO est un centre à but non lucratif de 1 400 professionnels qui lutte contre le cancer. Il accueille près de 48 000 patients par an, et assure la mission et le service d’un hôpital public. Fort de ses 4 missions – Prévention, Soins, Recherche et Enseignement – l’ICO offre une expertise large et pointue, exclusivement dédiée à la cancérologie.

L’intégration des soins, de la recherche et de l’innovation fait partie intégrante de l’ICO. Les activités de recherche, qui constituent une mission spécifique de l’ICO, sont entreprises depuis le concept jusqu’aux essais cliniques. La recherche est menée dans toutes les disciplines de la cancérologie : oncologie médicale, radiothérapie, chirurgie, anesthésie, médecine nucléaire, imagerie médicale, soins de support et sciences humaines. Les patients pris en charge à l’ICO bénéficient d’un accès privilégié aux essais cliniques de pointe en cancérologie. Le Centre d’Innovation, ouvert en 2021, est dédié à l’accompagnement de l’innovation en oncologie, et soutient ainsi les projets internes et externes, du concept, jusqu’au déploiement opérationnel.

Pour plus d’informations consulter www.institut-cancerologie-ouest.com

 À propos d’ATONCO

ATONCO est une société française privée qui développe des produits radiopharmaceutiques à ciblage moléculaire pour des applications oncologiques. Issus du pôle de médecine nucléaire de classe mondiale de Nantes, ATONCO et ses partenaires se sont engagés dans l’utilisation clinique des radionucléides émetteurs alpha , en particulier l’astate-211 (²¹¹At).

Pour plus d’informations, consultez le site www.atonco-pharma.com

Version PDF >>

 

IONETIX ET ATONCO SIGNENT UN ACCORD DE PARTENARIAT POUR LUTTER CONTRE LE CANCER DE LA VESSIE

IONETIX ET ATONCO SIGNENT UN ACCORD DE PARTENARIAT POUR LUTTER CONTRE LE CANCER DE LA VESSIE

Les sociétés Atonco (Nantes-Saint Herblain, France) et Ionetix (Lansing, MI, USA) ont signé un accord de partenariat pour assurer la fabrication et l’approvisionnement GMP du produit radiopharmaceutique nécessaire à la réussite des études cliniques et de la commercialisation d’Atonco aux États-Unis.

Atonco, société radiopharmaceutique en phase clinique, a pour objectif de démontrer par son programme de recherche clinique la pertinence d’un traitement thérapeutique révolutionnaire, l’immunothérapie alpha, ciblant le cancer non-musculo-invasif de la vessie.

IONETIX Corporation exploite une chaîne nord-américaine de fabrication et d’approvisionnement de produits radiopharmaceutiques émettant des rayons alpha, conforme aux BPF. Ionetix, par le biais de cet accord, mettra à la disposition de cette ambition ses capacités de production du radio-isotope, l’astate-211, et son réseau de radiopharmacies pour fabriquer les doses destinées aux patients, selon les bonnes pratiques de fabrication pharmaceutique (BPF).

L’accord comprend la fourniture du radio-isotope, l’astate-211, la fabrication GMP des doses injectables et précise les termes de l’accord d’agent FDA signé en août 2021.

IONETIX ouvre la voie en établissant le premier approvisionnement d’astate-211 à l’échelle commerciale en Amérique du Nord, à partir de son installation de production cyclotronique à Lansing, MI.

« Nous sommes très enthousiastes quant au partenariat avec Atonco qui nous permettra de collaborer activement à son programme de développement clinique et à sa commercialisation aux États-Unis, sous réserve de l’approbation des candidats médicaments d’Atonco » , a déclaré David Eve, vice-président des affaires médicales.

« Cet accord de partenariat est une étape clé dans le développement d’Atonco » , a déclaré Sylvain Fanier, Président d’Atonco.  « Nous sommes convaincus que Ionetix est le partenaire le plus fiable et le plus avancé pour assurer un approvisionnement optimal pour notre développement clinique et notre commercialisation en Amérique du Nord. Grâce à leur expertise et leur expérience dans la fabrication de produits radiopharmaceutiques et dans les discussions avec la FDA, Ionetix contribuera grandement à notre succès commun, afin d’offrir aux patients souffrant de cancer de la vessie une alternative thérapeutique très prometteuse.»

A propos de IONETIX

IONETIX s’appuie sur son réseau croissant de sites de fabrication de produits radiopharmaceutiques pour soutenir le développement et la commercialisation de la thérapie alpha ciblée (TAT). Il s’agit d’une thérapie anticancéreuse émergente utilisant des radionucléides émetteurs alpha. La TAT délivre des particules alpha à haute énergie aux cellules cancéreuses et au microenvironnement tumoral pour traiter le cancer tout en préservant les tissus sains.

Pour plus d’informations, visitez le site www.ionetix.com

À propos d’ATONCO

ATONCO est une société française privée qui développe des produits de radiations moléculaires ciblées pour des applications oncologiques. Issus du pôle de médecine nucléaire de classe mondiale de Nantes, ATONCO et ses partenaires sont engagés dans l’utilisation clinique des radionucléides émetteurs alpha, en particulier l’astate-211 (211At).

Pour plus d’informations consulter www.atonco-pharma.com

Version PDF >>

 

LE PREMIER PATIENT RECOIT UNE DOSE DANS LE CADRE D’UNE ETUDE DE FAISABILITE D’ALPHATHERAPIE CIBLEE POUR LE CANCER DE LA VESSIE

LE PREMIER PATIENT RECOIT UNE DOSE DANS LE CADRE D’UNE ETUDE DE FAISABILITE D’ALPHATHERAPIE CIBLEE POUR LE CANCER DE LA VESSIE

Atonco annonce qu’un premier patient a été dosé dans l’étude de phase I ‘PERTINENCE’ de TLX250-CDx chez des patients atteints d’un cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire.

Les sociétés Telix Pharmaceuticals et ATONCO, ont le plaisir d’annoncer qu’un premier patient a été traité dans le cadre de l’étude de faisabilité PERTINENCE chez des patients atteints d’un cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire (NMIBC) à l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO) à St Herblain, France.

L’objectif de l’étude PERTINENCE, une étude ouverte de preuve de concept dirigée par les investigateurs, est d’évaluer la sécurité, la biodistribution et les propriétés de dosage de 89Zr-DFO-girentuximab chez les patients atteints de cancers de la vessie. L’étude PERTINENCE s’appuie sur l’accord de licence et de développement entre Telix et ATONCO annoncé en décembre 2019, et sera dirigée par le Dr Caroline Rousseau à l’ICO. Elle recrutera 6 patients sur 12 mois, avec un résultat positif conduisant à des études thérapeutiques avec l’astatine-211 (²¹¹At) pour une thérapie alpha ciblée (TAT). TLX250-CDx (girentuximab) cible l’anhydrase carbonique IX (CA9), un récepteur qui est surexprimé dans de nombreuses tumeurs solides, notamment les tumeurs malignes urologiques.

L’étude s’inscrit dans le droit fil de l’accent mis par Telix sur le développement d’une thérapie alpha dans le cadre de l’expansion future de son pipeline et de sa stratégie visant à rechercher des indications supplémentaires pour la cible CA9, un actif essentiel du pipeline, qui est actuellement évalué dans le carcinome rénal à cellules claires (ccRCC) dans l’étude d’imagerie de phase III (ZIRCON) et les études thérapeutiques de phase II (STARLITE 1 et 2) de la société.

PERTINENCE est la troisième d’une série complète d’études portant sur le CA9 en tant que cible moléculaire thérapeutique (MTR) dans d’autres types de tumeurs, et fournit une voie pour évaluer TLX250 avec un isotope émetteur alpha pour la première fois chez l’homme.

Les émetteurs alpha ont le potentiel de délivrer de très grandes quantités d’énergie aux tissus cancéreux, tandis que la faible longueur du trajet peut réduire le risque de dommages aux cellules saines environnantes, augmentant ainsi la sélectivité et la puissance de la radiothérapie. Les émetteurs alpha peuvent être complémentaires des émetteurs bêta à différents stades de la maladie.

Les deux autres études évaluant CA9 (ZiP-UP et OPALESCENCE) ont été lancées pour le carcinome urothélial ou le cancer de la vessie, et le cancer du sein triple négatif, respectivement. D’autres études collaboratives sont en cours de développement pour les cancers de l’ovaire, colorectal, de la tête et du cou, du poumon et du pancréas.

Le Dr Caroline Rousseau, investigatrice principale de l’étude PERTINENCE, promue par l’ICO, a déclaré : « CA9 est une cible très intéressante qui est fortement exprimée dans de nombreuses tumeurs solides hypoxiques. Cette étude s’appuie sur le travail clinique que nous effectuons déjà avec CA9 dans l’étude OPALESCENCE et nous aidera à générer une meilleure compréhension des propriétés d’imagerie de TLX250-CDx dans le NMIBC comme précurseur à l’étude du rôle du girentuximab comme thérapie avec un radioisotope émetteur alpha. »

Le Président d’ATONCO, Sylvain Fanier, poursuit : « Nous sommes ravis de prolonger notre partenariat avec Telix, l’une des sociétés les plus respectées en médecine nucléaire, et de développer une solution MTR innovante avec nos partenaires universitaires et industriels locaux à Nantes, afin d’améliorer les options thérapeutiques pour les patients souffrant du cancer non invasif du muscle de la vessie (CNIMV). »

Le Dr Colin Hayward, médecin en chef de Telix, a ajouté : « Nous sommes heureux de poursuivre notre collaboration avec ATONCO afin d’explorer le girentuximab comme base de thérapie avec le radio-isotope émetteur alpha astatine-211 (²¹¹At), ainsi que d’étendre et d’accélérer les options de développement à de nombreux types de cancer pour lesquels il existe un besoin médical non satisfait. Nous tenons à exprimer notre gratitude au Dr Caroline Rousseau et à son équipe clinique à l’ICO, ainsi qu’aux patients qui contribueront à cette étude révolutionnaire. »

 

À propos de Telix Pharmaceuticals Limited

Telix Pharmaceuticals Limited est une société biopharmaceutique en phase clinique axée sur le développement de produits diagnostiques et thérapeutiques utilisant la radiation moléculaire ciblée (MTR). Le siège social de la société se trouve à Melbourne et ses bureaux internationaux sont situés à Bruxelles (UE), Kyoto (JP) et Indianapolis (US). Telix développe un portefeuille de produits oncologiques en phase clinique qui répondent à d’importants besoins médicaux non satisfaits dans le cancer de la prostate, du rein et du cerveau (glioblastome). Telix est cotée à l’Australian Securities Exchange (ASX : TLX).

Pour plus d’informations, consulter www.telixpharma.com

A propos d’ATONCO

ATONCO est une société française privée qui développe des produits radiopharmaceutiques à ciblage moléculaire pour des applications en oncologie. Issus du pôle de médecine nucléaire de classe mondiale de Nantes, ATONCO et ses partenaires sont engagés dans l’utilisation clinique des radionucléides émetteurs alpha, en particulier l’astate-211 (²¹¹At).

Pour plus d’informations consulter www.atonco-pharma.com

Version PDF >>

ATONCO ET L’INSTITUT DE CANCÉROLOGIE DE L’OUEST – NANTES ANGERS (ICO) PARTENAIRES CLINIQUES POUR LUTTER CONTRE LE CANCER

ATONCO ET L’INSTITUT DE CANCÉROLOGIE DE L’OUEST – NANTES ANGERS (ICO) PARTENAIRES CLINIQUES POUR LUTTER CONTRE LE CANCER

La société ATONCO S.A.S. (‘ATONCO’) annonce aujourd’hui qu’elle a conclu un accord de partenariat de recherche clinique avec l’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO Nantes Angers) concernant l’étude clinique de son anticorps se liant au CA-IX, le ⁸⁹Zr-girentuximab, avec l’imagerie TEP, pour documenter l’absence d’extravasation de radioactivité dans la circulation générale après instillation intravésicale, et pour visualiser les tumeurs papillaires ciblées.

Cette étude d’imagerie et de dosimétrie utilisant le ⁸⁹Zr-girentuximab est considérée comme une « preuve de concept clinique » avant l’utilisation thérapeutique ultérieure de l’astate-211 dans un développement clinique de phase I/II.

Le projet clinique comprendra 6 patients (3 hommes et 3 femmes), et s’appuie sur l’accord de licence et de développement entre Telix et ATONCO, pour qu’ATONCO étudie l’utilisation de la propriété intellectuelle de Telix, le Molecularly Targeted Radiation (MTR), pour le traitement du cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire et résistant aux thérapies standard.

En vertu de l’accord, ATONCO détient une licence pour mener des activités de R&D sur le girentuximab, radiomarqué avec At-211, pour le traitement intravésical du cancer de la vessie résistant à la chimiothérapie ou au BCG, et la commercialisation ultérieure de ce produit, si les activités sont couronnées de succès.

ATONCO va accélérer son développement thérapeutique ciblant le cancer de la vessie résistant au BCG. Le Dr Caroline Rousseau, chef du département de médecine nucléaire de l’ICO (Institut de Cancérologie de l’Ouest) à Nantes, le site clinique et le sponsor de l’étude, dirigera l’étude de faisabilité en tant qu’investigateur principal.

Jean-François Chatal, fondateur et directeur médical d’ATONCO, a déclaré : « Le besoin clinique non satisfait du cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire, réfractaire au BCG ou à la chimiothérapie, correspond bien aux caractéristiques radiophysiques de l’astate-211 avec des cibles tumorales rapidement accessibles après instillation intravésicale de girentuximab et constituées de fines couches tumorales superficielles correspondant à la faible longueur du trajet des particules alpha. Cette alpha-immunothérapie devrait permettre d’éviter les cystectomies radicales très inconfortables et donc de prolonger la vie et d’améliorer la qualité de vie de nos patients atteints de cancer de la vessie. Nous sommes convaincus qu’il s’agit de la première étape réussie de notre partenariat avec ICO. »

Sylvain Fanier, Président d’ATONCO, a déclaré : « Nous sommes ravis de nous associer à l’ICO, l’une des institutions cliniques les plus respectées dans le domaine de l’oncologie, et de développer avec nos partenaires académiques et CRO précliniques locaux à Nantes une solution innovante de radiation à cible moléculaire (MTR) pour améliorer la prise en charge des patients souffrant d’un cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire. »

En 2018, le cancer de la vessie était le cinquième cancer le plus fréquent aux États-Unis, avec une estimation de 82 501 nouveaux cas diagnostiqués et 17 755 décès résultant du cancer de la vessie.

A propos de L’Institut de Cancérologie de l’Ouest (ICO)

L’ICO est un centre à but non lucratif de 1 400 professionnels qui lutte contre le cancer. Il accueille près de 48 000 patients par an, et assure la mission et le service d’un hôpital public. Fort de ses 4 missions – Prévention, Soins, Recherche et Enseignement – l’ICO offre une expertise large et pointue, exclusivement dédiée à la cancérologie.

L’intégration des soins, de la recherche et de l’innovation fait partie intégrante de l’ICO. Les activités de recherche, qui constituent une mission spécifique de l’ICO, sont entreprises depuis le concept jusqu’aux essais cliniques. La recherche est menée dans toutes les disciplines de la cancérologie : oncologie médicale, radiothérapie, chirurgie, anesthésie, médecine nucléaire, imagerie médicale, soins de support et sciences humaines. Les patients pris en charge à l’ICO bénéficient d’un accès privilégié aux essais cliniques de pointe en cancérologie. Le Centre d’Innovation, ouvert en 2021, est dédié à l’accompagnement de l’innovation en oncologie, et soutient ainsi les projets internes et externes, du concept, jusqu’au déploiement opérationnel.

Pour plus d’informations consulter www.institut-cancerologie-ouest.com

A propos d’ATONCO

ATONCO est une société française privée qui développe des produits radiopharmaceutiques à ciblage moléculaire pour des applications en oncologie. Issus du pôle de médecine nucléaire de classe mondiale de Nantes, ATONCO et ses partenaires sont engagés dans l’utilisation clinique des radionucléides émetteurs alpha, en particulier l’astate-211 (²¹¹At).

Pour plus d’informations consulter www.atonco-pharma.com

Version PDF >>

 

ATONCO ANNONCE LA NOMINATION D’ADRIEN REYMOND COMME DIRECTEUR DES AFFAIRES REGLEMENTAIRES ET DE L’ASSURANCE QUALITE

ATONCO ANNONCE LA NOMINATION D’ADRIEN REYMOND COMME DIRECTEUR DES AFFAIRES REGLEMENTAIRES ET DE L’ASSURANCE QUALITE

Atonco annonce aujourd’hui qu’Adrien Reymond, PharmD, B.Eng et candidat EMBA, dirigera les affaires réglementaires et la qualité.

Adrien, fort de 15 ans d’expérience dans l’industrie radiopharmaceutique (AAA, une société Novartis), PETNET Solutions (une société Siemens), Atlanpole Biotherapies et conseil pour des sociétés radiopharmaceutiques innovantes sera en charge des affaires pharmaceutiques, réglementaires et de l’assurance qualité pour être en conformité avec les Bonnes Pratiques Cliniques (BPC) et de la préparation de la certification ISO 9001:2015.

Toute l’équipe d’Atonco se réjoui d’accueillir Adrien Reymond au sein de la société, tant pour son expertise et son expérience dans l’industrie radiopharmaceutique que pour sa motivation de rejoindre l’aventure Atonco.

A propos d’ATONCO

ATONCO est une société française privée qui développe des produits radiopharmaceutiques à ciblage moléculaire pour des applications en oncologie. Issus du pôle de médecine nucléaire de classe mondiale de Nantes, ATONCO et ses partenaires sont engagés dans l’utilisation clinique des radionucléides émetteurs alpha, en particulier l’astate-211 (²¹¹At).

Pour plus d’informations consulter www.atonco-pharma.com

Version PDF >>